24 août 2007

Paroles cons : retour forçé

Les lecteurs les plus assidus de Minijul (on les compte par dizaine de millions) se souviennent avec delectation du concours des paroles de chanson les plus cons du monde qui avait déchainé les passions il y a déjà quelques mois. (ici, ici, ici, ici, ici et encore ici)
L'été est propice à l'apparition de nouveaux prétendants au titre et c'est l'autre cretine de Koxie qui ouvre le bal avec son merveilleux titre Garçons - Gare aux cons, une ecriture toute en subtilité pour défendre une certaine idée de la dignité féminine.


Koxie - Garçons (Gare aux cons)

Tout à l'heure
Je roulais sur mon scooter dans Paris
D'une voiture, au feu rouge, un mec me dit :
«Eh madame il est quelle heure ?»
Je lui réponds : «Midi»
Il me dit : «Madame qu'est ce que t'es bonne !
Tu veux pas m'faire une gâterie ?»
Ses potes rigolent
Sur le moment j'ai pas compris
Je réponds : «Mon grand,
C'est pas comme ça qu'on parle aux gens
Tu n'aimerais pas qu'on parle comme ça à ta maman»
Le mec me r'garde
Avec une tête de chien d'garde
Il m'fait : «Vas-y parle pas d'ma mère ou j'te défonce»
J'lui réponds : «Du calme Alphonse !
J'te connais pas, tu m'agresses
C'est quoi ce manque de délicatesse ?
On t'a pas dit d'traiter les femmes comme des princesses ?»
Il me dit : «Ouais, mais toi j'te baise !»
Je lui dis : «Ben nan justement
C'est bien ça l'malaise»
Tu sais que...

{Refrain, x2}
Garçon
Si t'enlèves la cédille
Ça fait gar-con
Et gare aux cons ma fille
Gare aux cons
Gare aux cons
Gare aux cons
Qui perdent leur cédille
Di di doum
Di di dam
Di di di di di di

J'continue mon chemin
Au feu suivant
J'entends : «Hé grosse cochonne !
Quand tu veux j'te prends»
C'est encore Alphonse avec sa tête de gland
Je lui dis : «Là tu t'enfonces, c'est indécent
J'y crois pas, mec, redescends d'ta planète
Tu t'prends pour Tony Montana
T'as même pas d'poils sur la quéquette !»
Il m'dit : «Vas-y, sois pas vulgaire
Tu vas voir où je vais t'la mettre !»
Je lui dis : «C'est moi qui suis vulgaire ?
Non mais là c'est la fête !
Je rêve, pour qui tu t'prends ?
Maintenant tu t'arrêtes !»
Je descends, il descend,
J'dis : «C'est l'bordel dans ta tête !
Qu'est-ce que tu comptes faire ?
Là t'es en galère, j'veux des excuses
J'attends, et j'lâcherai pas l'affaire»
Il me dit : «Nan, toi tu t'excuses
Espèce de vieille sorcière !»
«C'est la meilleure je t'ai donné l'heure,
J'aurais mieux fait d'me taire»
Tu sais que...

{au Refrain, x2}

Voilà comment parlent certains garçons
Quelle honte !
Ils mériteraient une bonne leçon
Tu veux jouer ? On va jouer
J'lui dis : «Baisse ton caleçon
Tu parles beaucoup, ça manque d'action
Tu m'as demandé ? Une fellation ?»
Tout à coup Alphonse a une révélation
Il renonce et me dit :
«Ouais, vas-y c'est bon !
Lâche-moi, pardon»
J'lui dis : «C'est bien
Là, t'as l'air moins con,
C'est pas normal d'avoir besoin
D'parler aux femmes de cette façon
Y a un sérieux problème d'éducation
Pourtant j'suis sûre que t'as un bon fond»
Il me dit : «T'as raison j'me sens tout bidon
C'est mes potes qui m'poussent, j'ai la pression !»
Je lui dis : «C'est bon, pleure pas !»
Il manquait plus qu'ça
Alphonse qui fond en larmes dans mes bras
Tu sais que...

{au Refrain, x2}

Paroles: Bonvent- Koxie - Mazin. Musique: Koxie
2007
© Universal Music

Merci au site Paroles.net

6 commentaires:

le suédois français a dit…

Casé dans des cases
Fiché sur des fiches
Aux discours de base
Et front sur la fiche
Même si y en a marre
Sans juger personne
Y a qu'à seulement voir
Les clichés qu'on donne

Mais qui fait des histoires
Vraiment dans ce pays
Moi je viens bien de quelque part
Mais je suis ici, je suis ici.

Un français nouveau
Nouveau français
Sous le même drapeau
Sans même un besoin
De reconnaissance
Mais ni plus ni moins
Qu'un enfant de la France,
De la France.

Gêné par les gènes
Miné par la mine
Les casseroles qu'on traîne
C'est le coeur qui souligne
On a la chance d'être là
Faut pas qu'on oublie
Je viens bien d'un endroit
Mais je suis d'ici.

Mais qui fait des histoires
Vraiment dans ce pays
Je viens bien de quelque part
Mais je suis ici, je suis ici.

Nouveau français
Un français nouveau
Nouveau français
Sous le même drapeau
Sans même un besoin
De reconnaissance
Mais ni plus ni moins
Qu'un enfant de la France
Qu'un enfant de la France
Nouveau français
Un français nouveau
Nouveau français
Sous le même drapeau.

le suédois 2 de Q.I. a dit…

et dire qu'un ex de filip pense à lui dès qu'il écoute cette chanson ;)))

Même si j'en ai vu des culs
C'est son Q.I qui m'a plu
Je vis le choc de cul...ture
La belle aventure

Même si je suis dans son lit
C'est son Q.I qui me lie
À lui pour la vie entière
Bien que solitaire

Et moi j'en ai vu des culs
Mais c'est son "Q.I" qui eut
Le dernier mot pour m'avoir
Là, sur le plongeoir

Bien sûr j'en ai vu des cons
Mais son Q.I me rend com-
-plétement occise de désir
Quitte à en mourir

Sa bouche est sanctuaire
La plus sacrée des prières
S'alanguir est pour moi
Le pire des effrois, c'est froid

Sa bouche est sanctuaire
Le plus sacré des mystères
Il est l'ange pour moi
Je lui dis tout bas...

Qu'il a les rondeurs d'un "Rodin"
J'aime ! Ça m'incite à...
Il sait la douceur de mes reins
Qui oscillent...
Il sent la tiédeur de mes mains
J'aime ! Ça l'incite à...
Longue est la route de nos plaisirs...
...sémantiques !

Même si j'en ai vu des cas
Son Q.I moi, me rend coi...
Devant telle érudition
Langue morte, oh non !

Et quand je suis dans son lit
C'est son Q.I qui me lit
La physique des quantas
Quant à moi, je crois que...

Ton Q.I, mon cul est, ton Q.I
C.Q.F.D.

le suédois qui tangue a dit…

chef d'oeuvre absolu d'émotions et d'innovation :

Danse
Va tanguer sur le parquet ciré
Les violons ça fait rêver
Les yeux dans les yeux fais les tourner
et fais-toi désirer
Toi qui connais si bien le cœur des femmes
Tous les mots qui les enflamment
Elles qui le temps d'un tango se damnent
Frémissantes et parfumées
Toi, tu sais où les trouver

{Refrain:}
Les divas du dancing
Les divas du dancing
Les cinglées du mambo
Celles qu'on ne verra jamais dans les discos
Les fanas du saxo
Les fêlées du passo
Celles qui pensent encore au temps du Mikado
Les divas du dancing
Les divas du dancing

Danse,
Entends-tu leur désir murmurer
Le bando ça fait rêver
Fais les mourir le temps d'un baiser
Sans l'ombre d'un palmier
Toi qui fais brûler la chair des femmes
Sans jamais donner ton âme
A celles qui sous ton regard se pâment
Frémissantes et parfumées
Toi tu sais où les trouver

Les divas du dancing
Les divas du dancing
Corps sérés cœurs glacés
Elles gardent de toi un peu de gomina
Sur le bout de leurs doigts
Quand elles ont caressé
Cette nuque bleue qu'elles aiment embrasser
Les divas du dancing
Les divas du dancing

Sans jamais donner ton âme
Sans jamais verser de larmes

{au Refrain}

Grégou a dit…

Oh, mlerci le Suédois!
Mais moi qui aime "Nouveau fançais", ai-je à me cacher?
Bien sûr les paroles sont pourrites, mais les couleurs flashys du clip me font rêver!

Anonyme a dit…

Pourquoi ?
Ais-je vécu sans jamais me retourner
Sur un sourire, une étoile, un champ de blé
Si j’avais su voir
Autant d’amour
Sous le ciel
Pourquoi ?
Ais-je fuis ma vie comme on fuit le hasard
Du fond de ce vide sans un seul regard
Je compte les heures
Parfois j’espère, là sous mon ciel

Refrain :
J’imagine
Des milliers de perles collées sur tes joues
Juste pour se perdre, se pendre à ton coup
L’arme divine
Et belle à m’en rendre fou
J’imagine
Un soleil brûlant dans la nuit qui me glace
Un coin de ciel bleu au bout de notre impasse
Cœur en exil
Sur le fil du temps
Qui passe

Jamais
Je n’aurai du croire, survivre à tant d’amour
Le temps qu’il nous reste me parait si court
Malgré mes erreurs
Malgré ma peine
Là sous mes pleurs

Refrain

Caché derrière le brouillard
Le soleil ressemble à ton regard
Quand l’horizon se perd
Dans mes prières

Refrain
Sur le fil du temps qui passe

Anonyme a dit…

Est-ce que tu rappelles quand on prenait le temps
De s'aimer vraiment
Est ce que tu te souviens de tes sourires innocents
On était des enfants
Ce soir je suis là pour toi, j’ai coupé mon téléphone
Je ne veux voir personne
Je veux qu’on soit comme avant
Qu’on ait les mains qui tremblent
Je veux plus attendre

Ho ! Ce soir tu vas prendre
Oui tu vas prendre

Comme si je sortais de prison
Après 20 ans de réclusion

Ho ! Ce soir tu vas prendre
Oui tu vas prendre

J’ai vu des culs toute la journée
Tant pis c’est toi qui va payer

Ho tu vas prendre !

Je suis fragile comme une fleur
Fragile comme la soie
J’ai besoin de toi.
Je ne tarderais pas mon cœur
Immisces toi dans les draps
Mais surtout ne t’endors pas
Parce que ce soir tu vas prendre

Ho tu vas prendre !

Je vais t’en mettre pour 10 ans
Tu raconteras a tes enfants

Ho tu vas prendre !

Oui tu vas prendre

J’espère que tu es véhiculé
Parce que tu pourras plus marcher

Ho tu vas prendre !

L’amour c’est un peu ca
C’est comme au cinéma
D’ailleurs j’ai pris la caméra

Et ce soir tu va prendre !
Ho tu vas prendre !

Je sais ta bouffé chez ta mère
Mais je t’ai ramené le dessert
Ho tu vas prendre !
Oui tu vas prendre !
Si jamais tu as encore faim
J’ai ramené 2/3 copains

Ho tu vas prendre !
Mais tu vas prendre …

Lalala
Lalala

Ce soir tu vas prendre
Oui tu vas prendre

Lalala
Lalala