19 mars 2007

Week end lyonnais "à la traditionelle" pour Lilian

Afin d’échapper quelques jours au rythme effrené de la vie parisienne, Lilian avait décidé de venir passer le week end sur Lyon.

Vendredi – la vieille recette



Je reviens du théâtre vendredi soir en me disant que ca va être rigolo on va boire des coups et rigoler mais une fois rue corneille je découvre Gwen et Lilian littéralement avachis, remplis d’haagen dasz et tournant au café.
Autant vous dire que j’ai vite bougé tout ça à coups de coupes de champagne.
2 heures après nous voici, oh magie de l’habitude, à l’UC. Rien de special à raconter, quelques discussions sur des sujets essentiels, quelques déhanchés (vous me connaissez) sur la piste sur de la musique de qualité (vous connaissez l’établissement) et c’est vers 5h que Lilian et moi quittons l’endroit pour rejoindre Gwen, rentré un peu plus tot se coucher, tout cela sans même passer à l’apothéose, raisonnables que nous sommes ! Coucher à 6h.

Samedi – fête participative
Réveil en fin de matinée, petit dej’ tranquille et après midi terasse avec le JB avant d’aller travailler non sans oublier une petite étape gastronomique à American Sandwich, ou, contrairement à François Godart je préfère l’américain classique au San Diego.
Après la représentation, petit verre au bar du théâtre avec les parents venus voir le spectacle, puis rejoignage des autres rue corneille : Gwen, Lilian, Seb, Francois et Gaël.
Anne est excusée pour tout le week end, elle a les oreillons, elle est contagieuse et y paraît qu’elle a les joues et le cou de Cartman dans South Park.



Rameutage téléphonique de Magali et Guillaume, qu’on avait pas vu depuis longtemps, et dont l’arrivée déclencha une sorte de débat politique sur des sujets de sociétés surlesquels personne ne tombera jamais d’accord : ca parle sarko/sego, démagogie, adoption, homosexualité, sécurité, valeur travail, autant vous dire qu’en sortant du boulot j’avais envie de tout sauf de ça. Pendant que les débats s’enflamment autour des cosmopolitans experimentaux à base de Fanta (on avait pas de citron), je décide, pour échapper aux discussions, de sortir le tapis de danse playstation (un espece de karaoke pour les pieds) et me mets à danser en suivant Mowgli sur l’écran tout en participant un peu de temps en temps au débat. Evidement, je ne suis pas arrivé à changer les sujets de conversations, la prochaine fois j’essayerai peut etre des déguisements, des tours de magie ou une démonstration d’arts martiaux.
En tout cas ce qui est rassurant, c’est que quand il y a dans un salon des sarkozistes encartés ump, des socialistes qui n’aiment pas leur candidates, des presques-centristes, et des intermittents, je suis content de me contenter d’être un observateur assidu de la vie politique, ce qui m’empêche d’avoir un avis tranché mais surtout de rester à peu près objectif sur les différents candidats tout en dansant sur des musiques du livre de la jungle.
Ce qui est également rassurant, c’est qu’on se sent en démocratie et que même si on est pas d’accord, on arrive à bien rigoler et à vivre ensemble, ce qui permet, lorsque l’on tient un blog, de clore facilement un paragraphe avec des phrases toutes faites.
Coucher 6h40.

Dimanche – Shop&Fuck&Pino
Toujours bizarre de jouer le dimanche après midi.
Réveil très tardif, macdo à emporter sur le chemin du théâtre.
Représentation devant quelques personnes importantes et surtout Lilian et François qui somnole au 2e rang (bon ceci dit il sortait tout juste d’un stage d’accro, donc on le comprend). Tous deux sortent ravis du spectacle, voici deux nouveaux fans de Simon, de Thomas Poulard et de Europe.
Vu qu’on habite à Lyon et qu’on s’y connaît en gastronomie, on retrouve Seb et Gwen à Pizza Pino ou c’est un festival d’allusions subtiles avec un petit serveur déconcerté par tant d’attentions. JB, Magali et son nouveau coloc mystère déclarent forfait et restent chez eux.
Tout cela se finit rue corneille autour d’un coca parceque c’est pas tout ça mais demain c’est lundi.
Coucher 1h30.

11 commentaires:

Anonyme a dit…

"à peu près", et pas "un peu près".

Jul a dit…

Vouhala ki ai corriger.

David a dit…

Oups, c'était moi plus haut.

filipoutré et décidément énervé ce soir ! a dit…

Alors, que quelqu'un de sensé ose prendre une carte à l'ump et défendre un homme qui établit des quotas pour régler les problèmes (argh!) d'immigration sans tenir compte des situations désastreuses des réfugiés concernés tout en se prétendant ouvert aux autres me dépasse !!!!!!

Grégou a dit…

Grand débat! Qui déchire les français actuellement! A vous les studios!

le suédois père fouras a dit…

je préfère un homme qui déchire le cul des français qu'un homme qui déchire les français tout court

le suédois a dit…

merci encore en tout cas pour ce WE tradition!! :)

Grégou a dit…

Je sens que le Suédois est plein de poésie! J'aime beaucoup!

Jul a dit…

Quel rapport entre un président adepte de sodomie violente et le père Fouras ?

Grégou a dit…

Je donne ma langue au chat!

le chat suédois a dit…

miaouh!!