17 mars 2008

Girandoles

Stephanie, la scénographe de Juste la fin du monde m'a envoyé quelques photos de répétitions.
J'ai bien évidement décidé de vous en montrer une de moi, car on est jamais mieux servi que par soi-même.
Me voici donc posant fièrement et furtivement durant un service de règlage, au cœur du Théâtre Français, dans la lumière d'un Vari*Lite, au beau milieu d'une constellation de girandoles, l'appellation locale des lustres de la salle que j'ai mis quinze jours à retenir.
On aime beaucoup le doux faisceau qui vient subtilement caresser mon gros bide.
Merci Steph pour cette photo et les autres que je ne peux pas trop montrer pour l'instant car certains lecteurs n'ont pas encore vu le spectacle !

4 commentaires:

maman a dit…

cette photo me plait beaucoup !merci à la photographe et à son modèle !

Grégou a dit…

Encore bravo à tout le monde pour ce grand moment d'émotion!
Bisous.
Greg

BIBIMOIMEMALAKOMÉDIFRAMBOIZ a dit…

SUIS D'ACCORD AVEC MAMAN, CETTE PHOTO, ELLE EST TRES TRES BIEN, ON AIME BEAUCOUP!

MAIS AU FAIT, CHER JUL, N'EST IL EST PAS MAL VENU DE PARLER DE "GROS BIDE" DEVANT CE QU'IL FAUT BIEN SE RESOUDRE A CONSIDERER COMME UN..."GROS SUCCÈS"!!!
A SUIVRE...

gette, fan a dit…

Quelle finesse d'esprit bibiluimême!!!inversement proportionnelle au périmètre abdominal de minijul...